Vous êtes ici

HAUTES ALPES TERRITOIRE 100% INCLUSIF

Le 18 octobre 2019, la Présidente de la Maison Départementale de l’Autonomie (MDA), Mme Marie-Noëlle DISDIER, a donné le coup d’envoi de la démarche « Hautes-Alpes : territoire 100% inclusif ».

L’objectif de la MDA est de permettre à chacun de mener son projet de vie, c’est pourquoi elle accompagne au quotidien les personnes en situation de handicap pour trouver les moyens d’autonomie les plus adaptés : au domicile à l’habitat partagé, de la famille d’accueil aux établissements. La MDA poursuit son travail de simplification, modernisation et facilitation de l’accès aux droits en s’adaptant aux nouveaux besoins. C’est dans cette perspective que le Département des Hautes-Alpes a répondu à l’appel à manifestation d’intérêt « territoire 100% inclusif » lancé par le Secrétariat d’État chargé des personnes handicapées auprès du Premier ministre afin de devenir un territoire pilote en matière d’inclusion des personnes en situation de handicap. Le Département a associé l’Agence Régionale de Santé (ARS) et l’Éducation nationale. Cette démarche consiste pour les Hautes-Alpes à questionner les conditions de construction des politiques publiques avec l’ensemble des acteurs de la société civile et en premier lieu, les personnes en situation de handicap elles-mêmes. Elle vise à mettre en mouvement l’ensemble du territoire et des acteurs. En décloisonnant les différents services administratifs, elle permet de fluidifier les parcours et faciliter la transformation de l’offre de services. Elle permettra aussi de valoriser et consolider les initiatives qui permettent d’éviter les ruptures de parcours des personnes.

La compagnie théâtrale « CHABRAQUE » a ouvert et clôturé cette journée partenariale en proposant une lecture de textes sur le handicap. La journée s’est poursuivie par une conférence-débat avec le Professeur Charles GARDOU qui a tenté de définir le concept de « société inclusive » en re-questionnant le regard que l’on porte aujourd’hui sur les personnes en situation de handicap. Il a souligné notamment que la société inclusive implique une intelligence collective de la vulnérabilité, conçue comme un défi humain et social à relever solidairement. Après un buffet préparé par l’association « UNAPEI Alpes Provence », certaines associations départementales sont venues présenter des projets, tels que « la transhumance : un remède ? » ou « citoyens : affichons nous » ainsi que la Fondation Edith SELTZER qui a décrit ses actions en faveur des jeunes aidants.