Vous êtes ici

Mon projet de vie

La loi du 11 février 2005 pose le principe d’un nouveau droit pour la personne handicapée : le « droit à compensation » de son handicap, quels que soient l’origine et la nature de ses déficiences, son âge ou son mode de vie.
La loi vise à mieux prendre en compte les besoins, les attentes et les choix de vie de la personne handicapée. Elle propose au demandeur d’exprimer, par écrit, le projet de vie dans le formulaire CERFA de demande auprès de la MDPH (page 4, expression des attentes).

A quoi sert le projet de vie?

Le projet de vie permet à la personne concernée, aux parents pour leurs enfants et/ou au représentant légal de faire part de leurs attentes, leurs besoins et leurs aspirations. Il offre la possibilité au demandeur de préciser sa demande, afin que la réponse de la MDPH soit la plus adaptée possible à la situation individuelle et aux attentes de la personne dans le respect de son choix de vie ou de celui de son enfant. 

Afin de mieux prendre en compte les besoins, les attentes et les choix de vie de la personne handicapée, la MDPH invite celle-ci à exprimer son projet de vie sur le formulaire de demande.
La personne handicapée peut s'y exprimer en toute liberté. Elle pourra modifier son projet de vie comme elle le souhaitera.

Le projet de vie peut recouvrir des aspects très divers : scolarité, besoins de formation, projet professionnel, vie à domicile, aménagements de l'habitat...
Il traduit la façon dont l'intéressé entend organiser sa vie et les besoins de compensation nécessaires à sa mise en œuvre.

Le projet de vie permet à la MDPH de prendre en compte la singularité de chaque personne. Il permet à la MDPH de lui apporter les éléments de compréhension pour qu’elle puisse adapter les réponses à sa situation ou à celle de son enfant. 
Il ne s’agit pas d’un document d’évaluation mais d’une information complémentaire très précieuse pour les équipes d’évaluation de la MDPH puisqu’il permet de comprendre comment vit la personne, quelles sont ses difficultés et ses attentes.

Qui prend connaissance du projet de vie ?

Le projet de vie est personnel et confidentiel. Les personnes ayant accès à ce document sont les agents de la MDPH qui vont évaluer la demande au plus près des besoins exprimés

Doit-on obligatoirement remplir le projet de vie?

Il n’est pas obligatoire de remplir le formulaire « projet de vie ». Il s’agit d’un choix personnel d’une opportunité de faire comprendre la situation de la personne ou de celle de l’enfant et son choix de vie aux équipes de la MDPH.
Le projet de vie n’est pas figé. Il est évolutif et modifiable à tout moment en informant par écrit la MDPH.

L'équipe de la MDPH peut apporter une aide à la personne handicapée pour formuler son projet de vie. A cet effet, des assistantes sociales, au sein de la MDPH et des Maisons des solidarités (MDS) peuvent accompagner toute personne ou son entourage afin d'élaborer son projet de vie. 
C'est en s'appuyant sur le projet de vie, qui constitue une sorte de "lettre de mission", que l'équipe médico-sociale de la MDPH évalue la situation et les besoins de la personne handicapée, puis lui propose un plan personnalisé de compensation (PPC). Ce plan englobe l'ensemble des droits (prestations, orientations, cartes...) qui lui sont ouverts, la nature et le niveau des prestations qui lui sont proposées.

La notion de « projet de vie » peut être difficile à appréhender. Il est important de faire comprendre à la personne concernée qu'il s'agit surtout de lui permettre d'exprimer ses souhaits et ses attentes au moment où elle effectue sa démarche auprès de la MDPH.